RENSEIGNEMENTS : 06.20.40.62.19

 

Histoire et origines du projet

Let’s start from the very beginning …

Hiver 2013, à l’occasion d’un déplacement à New York, je passe devant le Broadway Theater, où se joue « Cinderella » de Rodgers and Hammerstein. Fan de la « Mélodie du Bonheur » et du « Roi et moi », j’achète un ticket pour découvrir ce classique de la comédie musicale, sans grandes attentes je l’avoue…
Trois heures enchanteresses, féeriques, magiques se sont alors gravées dans ma mémoire et mon cœur avec une telle force que je me suis promis ce jour-là de jouer cette partition à Paris. Deux ans après, je crée « Ils Vécurent Heureux ».

Connaissant bien le public des spectacles musicaux, et n’ayant pas les 14 millions de dollars de budget du show de Broadway, j’ai réfléchi à une formule qui mette en valeur la qualité de la musique de Rodgers et Hammerstein, et qui interpelle également les novices du genre.
Le format intermédiaire de « Ils Vécurent Heureux », entre récital et spectacle, m’a été inspiré par les concerts événements, organisés par les grandes comédies musicales comme « le Fantôme de l’opéra » ou « les Misérables » pour leurs anniversaires. La musique et les voix sont au premier plan, et la mise en espace, la scénographie, les lumières permettent au spectateur d’entrer dans une histoire, de s’attacher aux personnages, de comprendre les situations. D’un point de vue pratique, ce format permet d’offrir un spectacle de grande envergure avec plus de 50 personnes en scène, sans déplacer trois semi-remorques de décors, rendant le spectacle accessible aux budgets de nombreuses municipalités, collectivités et associations.

Dix années d’expériences dans le monde de la comédie musicale m’ont permis de déterminer les clés du succès pour un spectacle musical tout en évitant les pièges… Ainsi pour assurer une qualité « américaine », j’ai fait appel à des spécialistes pour chaque poste de « Ils Vécurent Heureux ».